Merlin

Le projet Merlin (Module d’Effort et de Redondance Loadbalancing En Nagios), a initialement été lancé pour créer un moyen facile à mettre en place Nagios en architecture distribuées. Ce qui permet au processus Nagios d’échanger directement des informations le présentant comme une alternative à NSCA.

Merlin a été conçu pour se lier parfaitement à l’interface Ninja. C’est un nouveau projet très prometteur qui à pour but de détrôner NDO (plus performant et se rapproche mieux du core de nagios).

Les auteurs de cette petite merveille est la société Op5. Le projet est suivi par Andreas Ericsson.

Pré-requis

Pour le bon fonctionnement de Merlin, il vous faudra un certains nombres de packages :

apt-get install git-core libdbi0-dev unzip lynx ncftp ftp mysql-server libmysql++-dev less libdbd-mysql php5-cli php5-mysql

Installation

Récupération des sources

Pour récupérer les sources de merlin, nous allons utiliser “git” pour pour le moment op5 ne propose pas encore de release.

wget http://www.op5.org/op5media/op5.org/downloads/merlin-0.9.0.tar.gz

Base de données

Obsolète :(mais toujours fonctionnelle)

Création de la base merlin :

mysql -h mysqlhost -uroot -p --execute="CREATE DATABASE mysqlmerlindb;"

Attribution des privilèges :

mysql -h mysqlhost -uroot -p --execute="grant all privileges on mysqlmerlindb.* to 'mysqlmerlinuser'@'mysqlhost' identified by 'mysqlmerlinpasswd';"

mysql -h mysqlhost -uroot -p --execute="flush privileges;"

Importation du schéma de la base merlin :

mysql -h mysqlhost -uroot -p mysqlmerlindb < /path/to/merlin/db.sql

Ne reste plus qu’à compiler le code

make

Installation de merlin

Dans un premier temps, arrêtez le processus Nagios pour éviter toutes sources d’erreurs

/etc/init.d/nagios stop

Avant de lancer l’installeur, il faut modifier un peu son code pour la partie mysql et la localisation de nagios.

#!/bin/sh

src_dir=$(dirname $0)
pushd "$src_dir" >/dev/null 2>&1
src_dir=$(pwd)
popd >/dev/null 2>&1

nagios_cfg=/usr/local/nagios/etc/nagios.cfg
dest_dir=/usr/local/nagios/bin/merlin
root_path=
db_type=mysql
db_name=merlin
db_user=merlin
db_pass=merlin
batch=
install=db,files,config,init

La deuxième modification concerne l’accès pour passer les commandes mysql. Dans le script d’origine, ça doit être prévu pour un utilisateur mysql root sans mot de passe mais pour nous, ce n’est pas le cas. Donc toutes les requêtes sont à modifier en y renseignant :

  • Le serveur de base de données mysql –> localhost ou <serv_bdd_mysql>
  • l’option -u pour le nom d’utilisateur –> -uroot
  • l’option -p pour le mot de passe –> -p (suivi d’un espace comme le code ci-dessous)
db_setup ()
{
        case "$db_type" in
                mysql)
                        # Create database if it do not exist
                        if [[ ! $(mysql -h localhost -uroot -p -e "SHOW DATABASES LIKE '$db_name'") ]]; then
                                echo "Creating database $db_name"
                                mysql -h localhost -uroot -p -e "CREATE DATABASE IF NOT EXISTS $db_name"
                        fi
                        # Always set privileges (to be on the extra safe side)
                        mysql -h localhost -uroot -p -e \
                          "GRANT ALL ON $db_name.* TO $db_user@localhost IDENTIFIED BY '$db_pass'"
                        mysql -h localhost -uroot -p -e 'FLUSH PRIVILEGES'
                        # Fetch db_version and do upgrade stuff if/when needed
                        query="SELECT version FROM db_version"
                        db_version=$(mysql -h localhost -uroot -p $db_name -BNe "$query" 2>/dev/null)
                        case "$db_version" in
                                "")
                                        # No db installed
                                        mysql -h localhost -uroot -p $db_name < $src_dir/db.sql
                                        ;;
                                "1")
                                        # DB Version is 1 and db should be re-installed (According to AE)
                                        mysql -h localhost -uroot -p $db_name < $src_dir/db.sql

Maintenant nous pouvons lancer l’install avec l’aide de bash

cd /path/to/merlin/
sudo bash ./install-merlin.sh

Ensuite lancer le fichier import.php qui permet d’actualiser la base de données avec la configuration nagios actuel. Ceci est fait automatiquement pour vous depuis la version 0.6 de Merlin.

php ./import.php

Pour finir, redémarrer les services :

/etc/init.d/merlind start
/etc/init.d/nagios start

Configuration

Pour une architecture en mode solo, il n’y a rien d’autres à faire. Vous pourrez vérifier avec un phpmyadmin, vous aurez des données de vos hôtes etc …

Nous allons vous présenter merlin en mode distribué. Dans ce mode de fonctionnement, il y a une première règle à savoir : Il faut que vos nagios en mode collecteur synchronise leurs date et heure via ntp (avec pour référence le nagios en mode moniteur).

Nagios Collecteur ⇒ Merlin en mode POLLER

Nagios Moniteur ⇒ Merlin en mode NOC

Cette définition doit se faire des deux côtés dans le merlin.conf. La définition marche comme le principe de nagios donc en mode balise.

Côté Nagios Monitor :

Dans votre conf de nagios, créez un hostgroup qui aura comme membres le(s) nagios collecteur(s).

Dans hostgroup.cfg ou endroit où vous déclarez vos hostgroups :

define hostgroup{
        hostgroup_name  Merlin_hosts
        alias           Hostgroup Merlin
        members         Nagios_Collect1
        }

Ensuite, dans votre fichier merlin.conf, déclarer votre collecteur de la manière suivante :

#
# Sample configuration file for merlin
#
# Default options have been commented out
#
ipc_socket = /opt/nagios/merlin/ipc.sock;

# address to listen to. 0.0.0.0 is default
#address = 0.0.0.0;

poller Nagios_Collect1 {
	address = xx.xx.xx.xx
	hostgroup = Merlin_hosts
}

Ensuite, redémarrer les services :

/etc/init.d/merlind restart
/etc/init.d/nagios restart

Côté Nagios Collector :

Dans le fichier merlin.conf

#
# Sample configuration file for merlin
#
# Default options have been commented out
#
ipc_socket = /opt/nagios/merlin/ipc.sock;

# address to listen to. 0.0.0.0 is default
#address = 0.0.0.0;

noc Nagios_Monitor {
	address = yy.yy.yy.yy
	port = 15551
}

Ensuite, redémarrer les services :

/etc/init.d/merlind restart
/etc/init.d/nagios restart

Pour finir, vous pouvez contrôler sur vos deux machines path/to/merlin/log/daemon.log et les connections sockets doivent réussir.

nagios/addons/merlin.txt · Dernière modification: 02/03/2017 16:41 (modification externe)
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0