Shinken en haute disponiblité sur 2 noeuds

Rôle Nom
Rédacteur David GUENAULT
En cours de rédaction

Introduction

Une des grandes force de shinken est son support natif de la haute disponibilité. Nous allons voir dans ce tutoriel comment installer shinken en haute disponibilité sur 2 noeuds. Cette installation restera volontairement simple afin de bien appréhender le fonctionnement de shinken dans ce cas d’utilisation. Nous nous baserons sur le script d’installation livré avec shinken pour réaliser cette installation.

Ce tutoriel est réalisé pour la version 1.2 de shinken sous debian 6

L’objectif est de faire en sorte que lors de la perte de tout ou partie du noeud principal, le noeud secondaire soit a même de prendre le relais. Il faut néanmoins prendre un certain nombre de choses en compte.

La haute disponibilité est donnée pour le coeur shinken, si les addons nagios tels que multisite, nagvis ou pnp4nagios ne le supporte pas, il est évident que l’on perd en haute disponibilité sur ce point. Pour autant la fonction de supervision en elle même et les notifications sont elles toujours assurée et c’est la l’essentiel.

architecture

L’architecture de supervision est constituée de deux serveurs montés à l’identique sur lesquels nous allons installer git (mais ce n’est pas obligatoire si vous récupérez l’archive shinken directement depuis le site de shinken).

Les deux serveurs sont nommés shinken1 et shinken2 et les adresses ip sont :

  • shinken1 : 192.168.122.6
  • shinken2 : 192.168.122.7

shinken1 sera le serveur actif et shinken 2 sera le serveur de secours.

Installation du serveur principal

Shinken

Vous devez avoir une connexion directe à internet car le script va devoir télécharger les dépendances d’installation (paquets debian et modules python par exemple). Si vous êtes derrière un proxy, n’oubliez pas de le confiugrer pour vos serveurs (au niveau apt et également les variables d’environnement).
  • Récupération des sources de shinken dans un premier temps :
git clone https://github.com/naparuba/shinken.git
  • Installation de shinken à l’aide du script d’installation
cd shinken
MANAGEPYRO=1 RETENTIONMODULE=mongo ./install -i
MANAGEPYRO=1 permet de contourner un bug pyro sous debian6 RETENTIONMODULE=1 permet d’utiliser la retention en base mongo.

Plugins Nagios

  • Installation des plugins Nagios
./install -p nagios-plugins

Graphite

graphite permet de stocker et retranscrire les métriques sous forme de graphiques. Nous aurions pu utiliser pnp4nagios mais celui ci ne supporte pas la réplication et casserait donc la haute disponibilité de la solution. Graphite est composé pour l’instant de 2 éléments principaux :

  • Un démon (ou plusieurs comme nous le verrons plus loin) permettant de recevoir et stocker les métriques (carbon)
  • Une interface en mode web permettant de restituer les graphiques.

Quelques explications

Il y à un certain nombre de choses à connaitre et maîtriser avant de pouvoir utiliser graphite :

  • Vous devez pouvoir nommer vos métriques, cela se fait en spécifiant un “chemin” de nommage. Chaque étape du chemin est séparée par un point. Par exemple pour la charge moyenne sur 5 minutes du serveur monserveur, le chemin de nommage sera : servers.monserveur.load.5min. Pour le load sur 1 minute ce sera servers.monserveur.load.1min. Vous aurez remarqué la catégorisation du début du chemin (servers). Cela n’est pas obligatoire mais nous verrons plus loin à quel point c’est utile dans la définition des rétentions.
  • Vous devez également spécifier une/des périodes de rétention pour les métriques (sur combien de temps sont conservés les métriques). Les bases graphites sont pré allouées. La définition d’une rétention se fait en fonction de la durée mais également de la précision des donnée collectée (on parle de résolution). Le meilleur moyen de définir la retention est de répondre a ces questions :
    • Quelle est ma capacitée de production de métrique ?
    • Quel est mon besoin en terme de résolution ?
    • Sur quel période ai je besoin de retourner en arrière en conservant cette résolution ?
    • Quelle est la plus mauvaise résolution acceptable pour mon utilisation ?
    • Sur quelle période maximale dois je être capable de retourner en arrière ?

Une fois que l’on a répondu à ces questions, il devient trivial de calculer la rétention. Cela se fait en définissant des schémas de stockage (selon ou est installé graphite : /opt/graphite/conf/storage-schemas.conf). Nous allons reprendre notre exemple de Load pour illustrer la configuration des schémas de stockage. Mon intervalle de vérification de la charge moyenne est de 5 minutes, c’est ma capacité de production de métrique (300secondes). J’ai besoin de conserver cette résolution pour vérification sur une période de une semaine et ensuite je peux me contenter d’une résolution de 15 minutes mais sur une période de 1 an. Les schémas de stockage sont définit de la manière suivante :

[nom_du_schema]
priority = 100
pattern = ^servers\.
retentions = 300:2016,900:35040
  • nom_du_chema est arbitraire et sert juste à identifier un schéma de stockage
  • priority sert a deux choses. Définir dans quel ordre vont être traités les schémas (du plus petit au plus grand). Il peut être utile de traiter en premier les schémas les plus utilisés. Cela permet également de définir différente retentions pour des métriques qui pourraient correspondre a plusieurs pattern de schémas.
  • pattern est une expression régulière permettant de faire correspondre un chemin à un schémas (dans l’exemple : tout les chemins commençant par servers). Et c’est la que le début du chemin en servers prend toute sa dimension, nous pourrons ainsi définir des périodes de rétention différentes en fonction des types d’équipement (par exemple servers, routers …).
  • retention correspond aux différentes question que nous nous sommes posés. (le format est resoution_fine:nombre_de_points_a_stocker,resolution_grossiere:nombre_de_points_a_stocker).
    • résolution fine : 5 minutes soit 5*60 = 300 secondes
    • nombre de points pour la resolution fine : (7 jours / resolution soit (7*86400)/300 = 2016 points)
    • résolution grossière : 15 minutes soit (15*60 = 900 secondes)
    • nombre de points pour la resolution grossière : (365 jours / resolution soit (365*86400)/900 = 35040 points)

Installer graphite

L’installation de graphite est facilitée par l’installeur

./install -a graphite
shinken/shinken-ha-2noeuds.txt · Dernière modification: 02/03/2017 16:41 (modification externe)
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0