Introduction à Shinken

Page rédigée pour une version de Shinken 0.4.

Sur cette page, nous allons présenter et décrire les principales fonctionnalités de Shinken.

Sources : site et wiki officiels de Shinken.

Cette page a été rédigée par :

Rôle Nom
Rédacteur Romuald FRONTEAU

Présentation

Le projet Shinken consiste en une refonte complète du cœur de Nagios en Python, lui apportant une nouvelle architecture plus souple et plus facile à maintenir que le daemon monolithique actuel. Se basant sur une vue Unix, l’architecture se compose de daemons simples qui coopèrent afin de proposer les mêmes fonctionnalités que Nagios, voir plus.

Ainsi en se basant sur la configuration actuelle de Nagios, ainsi que ses innombrables sondes, Shinken est capable de remplacer Nagios dans la supervision classique :

  • vérifications des états SOFT/HARD
  • gestion des dépendances réseaux et logiques (applicatives)
  • gestion des actions correctrices
  • supervision active et passive
  • vérification de la fraicheur des informations dans le cadre de la supervision passive

Mais il est également possible d’obtenir bien plus qu’un Nagios standard :

  • supervision distribuée hautement disponible très facile à mettre en place, et de manière intégrée à la configuration globale
  • gestion des noms en UTF-8
  • presque 5 fois plus de performances que le Nagios classique
  • Multiplateforme : tourne nativement sur GNU/Linux et Windows. Il est même possible de mixer les deux dans une même architecture!

Le nom est inspiré des sabres Shinken japonais qui sont les armes les plus coupantes des guerriers. Le programme permet en effet de couper automatiquement la configuration des administrateurs et ce intelligemment (enfin au moins il essaie).

Historique

Au commencement, Jean Gabès travailla sur la publication de son livre “Nagios pour la Supervision et la métrologie”. Lors de la publication de son livre en Mai 2009, Jean a commencé à se poser la question de Nagios et les performances ? Jean Gabès repris son livre et identifia les points bloquants de Nagios dans les grands environnements. Il se lança sur un principe de Proof of Concept codé en Python car il recherchait un minimum d’effort pour un maximum de résultat.

Durant tout l’été 2009, Jean Gabès s’attela à coder ses idées et se rend compte que ce qu’il a produit est plus facilement maintenable que le code C de Nagios mais aussi qu’il a décuplé les performances.

En octobre 2009, Jean propose son POC sur la mailing-list du projet Nagios mais le changement de langage n’emballe pas et Ethan Galstad ne répond même pas à sa proposition. N’ayant aucun espoir que son POC soit pris dans la roadmap du développement de Nagios, Jean décida de lancer Shinken en tant que Projet à part entière.

En fin avril 2010, le projet Shinken sort sa première version 0.1 sous le nom de “Anemic Alligator”.

En fin aout 2010, la version 0.2 sort sous le nom “Bold Badger”

En début octobre 2010, la version 0.3 sort sous le nom de “Crappy Caribou”

Début décembre 2010, la version 0.4 sort sous le nom “Decadent Dragonfly”, et est la première version à être installable en production.

Fonctionnalités

Répartition de charge Possibilité de pondérer le découpage de la configuration
Haute disponibilité Minimise le temps d’indisponibilité en ne rattachant aucune configuration à un hôte physique
Multi plateforme Compatible sur toutes les plateformes où Python est installable (Windows, Linux, Solaris, FreeBSD, Android, …
Simple de migration Nagios vers Shinken La migration de Nagios vers Shinken ne prend que quelques minutes
Compatible Nagios Configuration et plugins
Pas seulement Open Source, il est libre Shinken est sous licence AGPL v3

Références

Voici une liste non-exhaustive des principales entreprises ayant recours à Shinken :

Nom Pays
shinken/shinken-introduction.txt · Dernière modification: 02/03/2017 16:41 (modification externe)
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0